Le bureau mobile : l’extension bien-être des entrepreneurs !

Publié le vendredi 12 mars 2021 à 07:15 , mis à jour le jeudi 01 avril 2021
4 mins
résilience de l'industrie et bureaux mobiles

C’est visiblement pour demain, grâce au Concept Car Nissan et à son partenaire Leroy Merlin. Il a été dévoilé au salon de l’automobile 2021 à Tokyo. Le NV350 Caravan Office Pod Concept se présente comme un petit Van. Son apparente étroitesse est néanmoins trompeuse. Un module extensible agrandit la surface de ce bureau mobile. Il fait coulisser une nacelle avec bureau et fauteuil intégrés, tous deux signés Herman Miller. À l’aide d’un smartphone et d’une application spécifique, ce bureau insolite double quasiment de surface. Il s’autorise même un RoofTop muni d’une chaise longue et d’un parasol repliable. Un encadrement de cette plateforme rétractable est pourvu d’un système Edge Ligthing, un filet lumineux pour être vu la nuit. Un dispositif électrique alimente non seulement une vitre qui peut tamiser l’habitacle à la demande, mais aussi le matériel informatique. Nous sommes complètement immergés dans le Slow Business, la Slow Life en mode télétravail. Un bureau mobile qui permet de travailler de partout, sur tout son territoire et au-delà. Voilà une des alternatives de demain pour travailler autrement !

Encore plus proche de mes clients

Les périodes de confinement et de couvre-feu répétitifs perturbent considérablement les relations commerciales et la productivité au profit d’un télétravail distanciel imposé. Ne nous voilons pas la face malgré le côté Fun des Visios, la relation avec le client en prend un sacré coup. Grâce à ce Concept Car, ce distanciel peut enfin être brisé ou en tous les cas réduit. Le prestataire peut travailler quelques jours tout près de son client en séjournant dans l’hôtel le plus proche. Hors période d’enfermement forcé, ils peuvent se voir de visu et se parler de vive-voix, masqués bien entendu.

Ce privilège est loin d’être fantaisiste, car les échanges sont bien plus constructifs et clairs en face-à-face que par l’intermédiaire d’écrans interposés. Imaginé pour faire face aux épisodes de crises sanitaires, comme le Covid, ce Van possède même des aménagements spécifiques aux gestes barrière, comme une boite à gants UV anti bactérienne. Tel un bon visionnaire, la marque Nissan démontre sa capacité à s’adapter et à réagir vite. Pour un petit entrepreneur, jouer la carte de la proximité avec les clients de son territoire est un atout charme considérable. Bien qu’à toute petite échelle, cette démarche est inspirée de la résilience de l’industrie et peut certainement motiver de plus grandes entreprises à travailler ainsi, en circuit-court. Pourquoi aller chercher en effet des compétences ou des clients au bout du monde, quand ils nous sourient juste à côté de chez nous ?

Travailler de partout et n’importe quand à partir de son bureau mobile !

Confortablement assis sur un siège ergonomique, le télétravailleur aura tout loisir de créer et de produire en forêt ou au bord d’un étang avant de rejoindre physiquement son client pour faire le point. Des réunions pourraient très bien s’organiser sur le toit-terrasse. Elles apporteraient une dimension hyper conviviale aux entretiens. Plus de mobilité, de flexibilité et d’autonomie vont être ainsi accordées aux télétravailleurs. Ils ne seront plus obligés de rester cloîtrés chez eux.

Des RoadTrips clients pourront même remplir leur agenda, faisant d’eux des télétravailleurs nomades. Par ailleurs, de grandes entreprises pourraient demain équiper leur service commercial d’une flotte complète de Caravan Office Pod et révolutionner ainsi le monde du travail. Cette démarche disruptive ne peut, à mes yeux, qu’améliorer les relations entre clients et prestataires, ainsi que la productivité. L’économie circulaire et territoriale peuvent également répondre à la complexité économique en simplifiant les échanges et en diminuant les déplacements, importations et exportations.

concept-van-teletravail

Après les Food Trucks, on peut légitimement imaginer demain des Work Trucks, avec plusieurs employés à l’intérieur. Ils seraient envoyés en mission pour travailler de partout, mais toujours à partir de leur bureau mobile. Les réseaux mobiles, en développement constant, permettront à ces Work Trucks de rester connectés en permanence et de travailler même en roulant, comme dans un TGV. J’ignore encore si cet engin fonctionnera avec un Biocarburant. Ce serait là encore cohérent, surtout avec les merveilles que nous proposent déjà les micro-algues avec lesquelles tout semble possible.

Une collaboration Franco-Japonaise

La technologie provenant du pays du soleil levant alliée au savoir-faire artisanal français ne pouvait donner naissance qu’à un joli bébé. Il faut souligner également qu’avec ce Van des temps-modernes, Leroy Merlin prolonge l’utilité de son TechShop. Il s’agit de son atelier de fabrication numérique implanté en France dans le cadre d’un partenariat avec l’entreprise américaine du même nom. Résolument tourné vers l’avenir, Leroy Merlin se positionne encore comme pionnier. Cette enseigne colle à l’actualité, à nos modes de vie, à nos contraintes et à nos besoins.

Cette enseigne sort de la maison et du bricolage pour s’ouvrir sur l’extérieur en nous apportant des solutions de mobilité pertinentes. Il faut tout de même saluer son département R&D qui ose sortir de sa zone de confort pour innover et nous surprendre. Ce duo Nissan-Leroy Merlin nous apporte des solutions pour demain. Il nous démontre la capacité des entreprises à rebondir et à se réinventer en période de crise. Chapeau et Cocorico !