Revue de presse OpenStudio #17

Publié le 24 février 2023
3 minutes de lecture
qsddfqdgf

Chaque semaine retrouvez notre sélection d’articles pour suivre l’actualité de tous nos sujets d’intérêt : Développement web, E-commerce, Intelligence Artificielle, Numérique Responsable, Nouvelle économie…Une revue de presse livrée tous les vendredis.

#IA #Ecommerce

Peut-on utiliser ChatGPT pour rédiger une fiche produit e-commerce ?

Source : Unsplash

Référencement, conversion, storytelling…la rédaction d’une fiche produit en e-commerce répond à plusieurs objectifs. L’intelligence artificielle, qui est capable de compiler des informations sur les besoins des consommateurs, les points forts du produit, l’univers de marque ou encore la concurrence / le marché, n’est pas en mesure d’établir un raisonnement et une hiérarchisation de ces éléments. Résultat : le texte de la fiche produit, généré par ChatGPT, présentera une forme correct sans pour autant faire preuve d’intuition et d’émotion, des éléments pourtant indispensables afin de comprendre réellement le client. Néanmoins, ChatGPT reste utile pour certains besoins précis qui nécessitent une qualité de rédaction moindre comme : la rédaction de milliers de fiches produit pour un site de dropshipping, du content spinning afin d’éviter le duplicate content en SEO, ou encore la rédaction d’un premier texte provisoire avant d’effectuer une optimisation plus fine.

Article à lire en intégralité sur journaldunet.com

#NouvelleÉconomie

En Autriche, la seconde jeunesse de la viscose, alternative pour la filière textile

Source : Unsplash

Le groupe autrichien Lenzing est l’un des derniers acteurs européens du marché de la viscose, une matière textile similaire à la soie et issue du bois inventée en 1884 par un Français, Hilaire de Chardonnet. L’industriel, qui a automatisé une majeure partie de sa production, transforme la pulpe de bois (grâce à un solvant organique non toxique) en un miel qui est ensuite travaillé en plusieurs étapes, du tapissage au floconnage. Une alternative non issue de la filière pétrole qui présenterait « une empreinte carbone de moitié inférieure à celle du coton », selon le directeur commercial de Lenzing. Le groupe promet d’ailleurs qu’il réquisitionne du bois (hêtre, bouleau, épicéa, eucalyptus) issu seulement de forêts gérées durablement et certifiées. Avec une croissance de l’ordre de 25 % par an, le marché de la viscose intéresse aujourd’hui de nombreuses marques dont Zara, Nike ou encore Etam.

Reportage à lire en intégralité sur lemonde.fr

#NumériqueResponsable

Passeport numérique des produits : comment convaincre les entreprises d’investir ?

Source : Unsplash

Présenté au printemps 2022 par la Commission européenne, le « passeport numérique des produits » (ou en anglais « Digital Product Passport », DPP) vise à encourager l’économie circulaire et à lutter contre l’obsolescence programmée en fournissant aux consommateurs, pour chaque produit, des informations détaillées et transparentes sur à la fois la traçabilité, la durabilité et les matériaux employés. De la conception au recyclage, le DPP peut prendre en charge par exemple la gestion du cycle de vie du produit. QR code, étiquette sans contact…il reviendra aux entreprises de décider comment matérialiser ce passeport numérique, mais aussi de trouver la bonne architecture de stockage et d’accès au passeport.

Article à lire en intégralité sur latribune.fr

#DéveloppementWeb

Rust ou Go : quel langage choisir pour développer des microservices ?

Source : Unsplash

Alternatives fiables et open source aux langages de programmation C et C++, les langages Rust et Go disposent de fonctionnalités adaptées au développement de microservices. L’un des points forts de Go est d’ailleurs son utilisation de threads d’exécution légers pour traiter en simultané de nombreuses tâches discrètes et maximiser l’utilisation d’un coeur. Tandis que Rust offre par exemple des garanties au niveau des types pour les valeurs pouvant être partagées simultanément entre les threads.

Article à lire en intégralité sur lemagit.fr

Pour aller plus loin, retrouvez notre article « D’une architecture monolithique aux microservices : un défi technique colossal »